Consulter pour quoi ?

Motifs de consultation

POUR QUOI ? POUR QUI ? DANS QUEL CADRE ?
La première partie de la consultation ostéopathique permet à votre ostéopathe de déterminer si votre motif de consultation relève de sa compétence ou s’il doit vous réorienter vers un autre professionnel de santé.

Si l’ostéopathie ne prétend pas soigner les maladies dégénératives, génétiques et infectieuses, elle peut être un bon complément au traitement médical classique pour permettre au corps de lutter au mieux et soulager la douleur.

 

Doctolib-Valerie-Bardet

 


Le système orthopédique et locomoteur :

• Séquelles d’entorses ou de luxations : cheville, poignet…
• Tendinites : golf elbow, tennis elbow, « tendinite de la souris »…
• Douleurs de la colonne vertébrale : lumbago, torticolis, coup du lapin, scoliose, côtes ou vertèbres « déplacées »…
• Douleurs articulaires : périarthrites de l’épaule, pubalgie, douleurs coccygiennes, mâchoire qui claque ou se bloque.


Le système nerveux et vasculaire :

• Névralgies : sciatiques, cruralgies, cervico-brachiales, d’Arnold, intercostales, syndrome du canal carpien…
• Troubles du retour veineux : engourdissements, fourmillements, jambes lourdes…
• Migraines, céphalées, vertiges dans certains cas…
• Troubles de l’humeur : stress, états dépressifs, troubles du sommeil, spasmophilie…


Le système pulmonaire et O.R.L. :

• Troubles pulmonaires : asthme, bronchite chronique, oppression respiratoire…
• Troubles O.R.L. chroniques : rhinite, sinusite, acouphènes, otites, conjonctivites….
• Troubles de la voix : dysphonie, apnée du sommeil


Le système digestif et génito-urinaire :

• Troubles digestifs : ballonnements, brûlures d’estomac, diarrhée, constipation, colites, colopathie fonctionnelle…
• Troubles génito-urinaires : cystite chronique, énurésie, suivi ostéopathique de la grossesse, règles irrégulières ou douloureuses, douleurs lors des rapports sexuels…


Le système neurovégétatif :

• stress,
• troubles du sommeil,
• états dépressifs, …
Les séquelles de traumatismes :
• A.V.P. : accidents de voiture…
• Conséquences de chutes et de chocs : coccyx, crâne, séquelles de fracture…
• Travail pré et post-chirurgical après cicatrisation.


L’ostéopathie pour le Nourrisson

L’épreuve de la naissance constitue un des premiers traumatismes pour le bébé. Un accouchement trop court ou trop long peut venir perturber le bon fonctionnement des structures crâniennes. Difficile, il nécessite parfois l’emploi de ventouses, spatules ou forceps qui vont influer sur la mobilité des jonctions des os du crâne et occasionner des troubles fonctionnels immédiats ou ultérieurs.
Souvent, les nouveaux nés naissent avec la tête un peu déformée, le crâne en obus, un œil plus fermé que l’autre, une oreille plus en avant que l’autre, le nez un peu écrasé… Les parents s’entendent dire que cela se remettra tout seul… Apparemment oui, mais l’équilibre crânien est rompu et il y a une dysfonction qui relève d’un traitement ostéopathique.
Quand consulter ?
• si l’accouchement s’est effectué sous péridurale
• si le travail a été trop long (plus de huit heures) ou trop court (moins de deux heures)
• en cas de grossesse gémellaire
• si votre bébé est né prématurément, par césarienne ou par le siège
• si le cordon s’est enroulé autour du cou
• si on a appuyé sur le ventre de la maman pour faciliter l’expulsion
• si le crâne est déformé par l’utilisation de forceps, ventouses ou spatules
• s’il y a eu souffrance fœtale ou réanimation même légère du bébé
• s’il régurgite, dort peu, pleure en permanence ou présente des signes de nervosité
• s’il présente des difficultés à s’alimenter, des coliques
• s’il souffre d’otites ou de rhinites à répétition ou si il a une respiration bruyante
• s’il use ses cheveux derrière la tête de façon asymétrique ou présente des signes de torticolis congénital
• s’il louche de façon permanente (strabisme)…
Un examen très doux des différentes mobilités physiologiques (crâne, sacrum, abdomen…) détectera aisément les dysfonctions mineures à l’origine de tous ces maux. Par une correction manuelle appropriée, toujours en douceur, votre bébé retrouvera toute sa joie de vivre. Les mains expertes et attentives d’un ostéopathe lui permettront de bien démarrer dans la vie.


L’ostéopathie pour les femmes enceintes

Avant l’accouchement…
Pendant 9 mois, le corps de la maman subit des transformations importantes. Lors d’une grossesse « normale », il est fréquent que des troubles fonctionnels tels que des douleurs vertébrales, des problèmes digestifs (nausées, vomissement, digestion difficile) ainsi que des sensations de pesanteur apparaissent.
En utilisant ses mains, l’ostéopathe peut aider à traiter ces dysfonctions et aider votre corps à s’adapter à son état pour une grossesse plus harmonieuse.
Le suivi ostéopathique apporte à la maman un bien-être et un équilibre qui augmenteront d’autant le confort de votre futur bébé. Il permet également de gérer le stress, il améliore les fonctions respiratoires, les relations mère-enfant et les troubles circulatoires.
Pourquoi consulter ?

• Douleurs lombaires, coccygiennes
• Sciatalgie, cruralgie
• Remontées acides (RGO…)
• Digestion difficile, nausées, vomissements
• Angoisse, fatigue et stress
• Oppression thoracique
• Insomnies
• Troubles circulatoires

Après l’accouchement…
Enfin, une consultation postnatale doit être envisagée, pour la nouvelle maman, pour rééquilibrer certaines structures perturbées lors de l’accouchement (périnée, bassin, coccyx,…) et est fortement conseillée avant toute rééducation du périnée.
Pourquoi consulter ?
• Douleurs lombaires, coccygiennes,…
• Incontinence urinaire ou anale
• Douleurs pendant les rapports…


L’ostéopathie pour les juniors

Le poids du cartable, une mauvaise posture à l’école, un traumatisme au sport, l’ordinateur… chacune de ces activités peut perturber l’équilibre général de votre enfant. Ce sont ces perturbations qui à la longue peuvent entraîner des douleurs ou des dysfonctions cinétiques.
Par exemple, le pouce dans la bouche ou la pose d’un appareil dentaire peuvent entraîner un déséquilibre de la fonction crânienne. L’enfant peut alors présenter des maux de tête, de l’irritabilité, des troubles du sommeil ou de la concentration.
Pourquoi consulter ?
• Troubles du développement psychomoteur ;
• Attitude scoliotique ou scoliose ;
• Maux de tête, de dos ;
• Après une entorse, déchirures ligamentaires, intervention chirurgicale, des chutes ;
• Travail orthodontique, port d’un appareil dentaire, arrachage de dents ;
• Après la succion du pouce ;
• Certains problèmes d’audition ou de vision ;
• Affections ORL à répétition ;
• Colique, constipation ;
• Difficultés de concentration à l’école ;
• Dyslexie ;
• Hyperactivité, excitation, troubles de l’humeur ;
• Troubles du sommeil ;
• Pour le suivi d’une activité sportive intensive ou non.


L’ostéopathie pour les séniors

A tout âge, notre corps subit des transformations mais au fil des années, les ligaments perdent de leur élasticité, les cartilages s’usent et s’amincissent. Cette évolution naturelle peut occasionner des douleurs, voir des difficultés motrices.
Pourquoi consulter ?

• Douleurs vertébrales, cervicales, dorsales, lombaires ou coccygiennes.
• Douleurs articulaires (genou, hanche, coude, poignet…).
• Difficulté de locomotion.
• Engourdissement des membres.
• Maladies dégénératives : Parkinson, Alzheimer,…afin d’améliorer la qualité de vie.
• Arthrose, pour soulager les crises inflammatoires
• Maux de tête, vertiges.
• Troubles du sommeil.
• Faiblesse de la vessie, du transit intestinal, de la prostate.


L’ostéopathie pour les sportifs

Le corps est soumis à de nombreuses contraintes lors de la pratique d’un sport que ce soit en amateur ou en compétition. L’ostéopathie représente un moyen efficace d’améliorer le rendement du geste sportif (puissance, souplesse articulaire, capacité respiratoire) tout en augmentant la récupération après l’effort. La performance globale du sportif est donc améliorée.
L’ostéopathe intervient donc sur deux plans : préventif et curatif.

En préventif :
• Pour préparer une épreuve sportive et améliorer ses performances
• Après un traumatisme pour rééquilibrer le corps (enraye l’aggravation)
• L’ostéopathe travaille en amont pour éviter des blessures au sportif.

En curatif :
• Douleurs articulaires et/ou musculaires
• Tendinites : tennis elbow, golf elbow …
• Pubalgie
• Essoufflement à l’effort
• Récupération difficile entre et après les épreuves